Publié dans Produits coup de cœur, Vie de maman en construction

Les plus beaux contes du monde de Marlène Jobert

Il y a des objets qui deviennent des basiques. Des incontournables. Certains jouets bien sûr, des jeux, mais aussi -et surtout- des livres. Une jolie ritournelle qui tourne encore et toujours dans ma tête. Et pour ceux qui ne connaitraient pas, je vous les fait découvrir.

Une référence

Dans les années 90 il y avait peu (en disant ça j’ai l’impression de parler comme un dinosaure lol) de livres qui font de la musique comme on peut en croiser partout maintenant. La tendance c’était le livre accompagné de sa cassette audio, objet que les plus jeunes n’ont jamais et ne pratiqueront jamais (bon à la maison j’ai encore un walkman…je suis une vieille côté technologie, j’aime garder la tête dans le passé. Donc mon fils sait très bien ce qu’est une cassette audio, mais il est clair que dans le commerce, c’est une antiquité.)

Je les ai tous eu. Chaque livret présente donc un conte écrit, texte que l’on peut suivre en même temps que l’on écoute la cassette (maintenant évidemment ce sont des CD), où l’histoire est lue par l’excellente actrice et romancière Marlène Jobert. Voilà le topo de base.

Ultra efficace pour la lecture

Si j’ai appris à lire très tôt, ce n’est pas grâce à mes parents ni à l’école. Je ne saurais dire si c’était partout pareil mais dans ma maternelle on avait précisé aux parents qu’il ne fallait pas nous apprendre à lire à la maison, que sinon ça fichait en l’air le boulot des enseignants vu qu’ils nous apprenaient de telle ou telle manière. Pourtant, grâce à ces livres/ cassettes, seule, j’ai appris à lire. Attention je ne suis probablement pas plus intelligente qu’une autre hein, mais j’avais (et ai toujours) une excellente mémoire. Et croyez moi je me faisais de telles lavages de cerveaux avec ces cassettes qu’encore maintenant je les connais du premier au dernier mot. ça amuse beaucoup mon fils qui croyait au début que c’était moi qui parlais sur les cassettes vu que je lui récitait en même temps (avec les pauses, les intonations…ce qui vous donne une idée du nombre d’écoutes quand j’étais enfant).

De ce fait, j’ai appris à suivre les mots en même temps que le son…et en photographiant les mots, j’ai petit à petit associé les mots/ lettres à ce que j’entendais. Oui, il est possible d’apprendre à lire comme ça. Mais globalement je ne le conseille pas car ce n’est que de « l’impression écran » en quelque sorte. Du moment où il faut réfléchir à la grammaire, à la conjugaison, évidemment aucune logique n’existe. Si je vous raconte ça ce n’est aucunement pour que vos enfants fassent pareil mais pour faire comprendre la place si importante que ces livres ont eu dans ma vie.

Des contes vrais, bruts

Attention on est loin de Disney, que j’adore par ailleurs. Les contes lus par Marlène Jobert ne sont pas édulcorés. Ils sont comme écrits par les frères Grimm, Andersen et compagnie…donc si la féérie est là, la dureté l’est aussi. Je vous avoue que mis à part certains, je n’ai pas encore tout fait écouter à mon fils, alors qu’à son âge (4 ans et demi), je les connaissais déjà tous par cœur. Mais je dois avouer que certains m’ont presque traumatisé à une époque, au point que je suis certaine de pleurer si je les réécoute actuellement, comme La petite fille aux allumettes , la Chèvre de Mr Seguin ou La petite sirène. A savoir que chaque conte est appuyé par des musiques en accord avec l’ambiance de l’histoire, généralement des musiques classiques. Là aussi ça paraît bateau en le disant, mais cela permet à l’enfant de découvrir des mélodies très connues et qui feront ensuite partie de sa « culture », là aussi je suis persuadée que ça a joué dans mon appétence pour ce type de musique une fois adulte. Je vous met en lien celle qui était en fond sonore de La petite fille aux allumettes et qui du coup me transporte directement dans l’histoire à chaque fois.

Marlène Jobert

On a des madeleines de Proust gustatives, d’autres sonores, d’autres humaines. La voix de Marlène Jobert est l’une de mes plus vives madeleines. Je l’ai tellement entendu que c’est comme si je la connaissais, comme si elle faisait partie de ma famille. Enfant (unique), j’étais très souvent seule dans ma chambre et même quand je n’écoutais pas vraiment je la mettais en fond sonore, pour me rassurer, m’apporter une présence. Cette voix tour à tour douce, suave, mielleuse, terrifiante…ce n’est que plus tard que j’ai découvert l’actrice Marlène Jobert et même là, les traits de son visage m’ont toujours fasciné par la douceur qu’elle dégage. La relation qu’elle semble entretenir avec sa fille Eva Green que j’admire aussi énormément pour plein de raisons, a achevé de hisser cette femme sur un piédestal pour moi. Je ne peux pas vraiment dire que je suis « fan », c’est plutôt qu’elle fait partie de ma construction. Avec Eva Green elles ont d’ailleurs enregistré plusieurs contes, dont le dernier en date La Belle et la Bête (il en existait déjà un mais là ce dernier est donc inédit et lu à deux voix) que je ne vais pas tarder à me procurer.

Vous l’aurez compris, les contes de Marlène Jobert sont pour moi indispensables et font partie de mon héritage à mes enfants, comme bon nombre de chansons ou de films incontournables. Evidemment ceux que j’avais ne servent plus vraiment même si j’apprécie la qualité des illustrations de certains, très différents des nouvelles éditions actuelles. Et vu le prix (souvent autour de 6€), c’est un cadeau que je fait souvent à mon fils pour enrichir sa collection, et plus il va grandir plus je vais oser celles qui sont un peu plus tristes ou angoissantes. Il y en aura probablement une ou deux sous le sapin d’ailleurs ;).

Cela me ferait très plaisir de savoir si vous connaissez ces histoires et surtout si elles ont leur place chez vous ?

Maman en Chantier

2 commentaires sur « Les plus beaux contes du monde de Marlène Jobert »

  1. Comme toi, j’ai appris à lire seule et rapidement ! A la moyenne section, c’était réglé ! Je me rappelle que je soudoyais mes petits camarades de classe pour qu’ils me disent quel était le mot nouveau écrit au tableau (nouveau pour eux !!!).
    Les cassettes comme celles de Marlène Jobert existaient mais elles ne m’ont jamais intéressées !
    Mon fils aussi a appris très vite à lire dès la maternelle….. Un jour, on passe devant une pharmacie et il me dit pourquoi le f de pharmacie s’écrit ph !!!!
    Voilà, la question qui tue !!!!!
    Par contre, il n’aime pas lire ! Depuis tout petit ! On allait à la bibliothèque, il prenait les livres pour me faire plaisir !
    Par contre, il aime apprendre d’autres langues !
    Je trouve ça génial que tu passes ta passion pour ton fils et qu’il connaisse les cassettes audio !

    Aimé par 1 personne

    1. Et oui chacun ses passions 🙂 déjà si il aime les langues c’est génial ! oh moi sur tous les trucs à l’ancienne (vinyles, cassettes, etc…) je suis une antiquité donc je montre tout ! j’ai pas encore montré la disquette par contre ah ah

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s