Publié dans Sorties / voyages, Vie de fiston, Vie de maman en construction

Le camping pour les vacances en famille

2021 aura été, niveau vacances, similaires aux autres années pour nous. Voilà déjà 4 années que nous partons en camping dans des mobil homes. Si pour certains ce choix est une habitude depuis l’enfance, il n’en était rien pour nous, ce qui nous permet maintenant de faire le point sur les avantages et les inconvénient de ce type de vacances

Notre enfance

Du côté du chéri c’était assez rodé…vacances dans la famille en Bretagne et en Vendéé. Au-delà de ça il a très peu bougé.

De mon côté j’ai eu l’immense chance d’avoir des grands-parents à la retraite qui avaient les moyens de m’emmener au ski en février ou dans le sud au printemps, selon les années, et généralement dans des hôtels ou clubs-vacances. L’été, j’étais dans leur maison de campagne en juillet et en août on allait dans la famille de mon père en Turquie ou en montagne, généralement en Savoie. J’ai énormément aimé ce type de vacances, y ai rencontré la plupart de mes amis d’enfance, mais il est clair que mes parents n’auraient jamais eu les moyens. Une année seulement grâce à un grand oncle G.O nous sommes partis au Club Med tous les 3 et j’en garde un souvenir assez dingue.

Camping Paradis ?

Jusqu’à il y a 5 ans, je ne connaissais du camping que…Camping Paradis et les ouï-dire que j’entendais autour de moi. Pas franchement bons. Donc l’émission était ma seule référence jusqu’à ce que je rencontre mon chéri.

Même si lui n’avait pas du tout été habitué à fréquenter les campings, c’est lui qui m’a poussé à y réserver la première année où nous avons emmené fiston en vacances (faut dire qu’on avait pas franchement les moyens d’autre chose :p). J’ai résisté un temps et puis plus le choix, on a sauté le pas dans un petit camping familial en Vendée près de St Jean de Monts où on a passé une superbe semaine. Les mobil homes étaient basiques mais très espacés, le calme et la bonne humeur régnaient et la piscine n’était jamais prise d’assaut. Les débuts étaient donc prometteurs mais au fil des campings et des années cela n’a pas toujours été le cas. Mais focalisons nous sur cette année.

Les landes

Cette année j’avais gagné 2 nuits dans le camping La Réserve – Siblu à Gastes (40160). Mon avis est forcément un peu biaisé, pas seulement parce que c’est un gain à un concours, mais surtout parce que je ne suis donc pas passé par le circuit classique, et que nous avons été logés dans un mobil home somptueux mais que nous ne pourrions sûrement pas nous permettre en temps normal.

Le mobil home était donc superbe, avec deux chambres et deux salles de bains (on peut parfois trouver ça inutile mais quel gain de temps pour se préparer), la literie excellente. Le camping en lui-même était beaucoup plus grand que ce dont on avait l’habitude, avec un superbe espace loisirs : une piscine pour faire des longueurs, une piscine pour adultes, une pour les enfants, et une piscine intérieure. Sans compter les grands toboggans, le mini golf, les tables de ping pong et une grande structure de jeu. Il y avait un peu de monde mais c’était tout de même très agréable et même si nous n’en avons pas profité, le cadre du bar et du restaurant étaient superbes. Un camping que je conseille aussi pour son accès privé au lac, avec une vraie plage et des parcs de jeux pour les enfants. C’est vraiment le + de l’endroit et j’ai regretté qu’on parte si vite.

La Palmyre, Charente-Maritime

Ensuite nous avions réservé une semaine complète à La Palmyre, à nouveau dans un camping Siblu. Etant passés par le circuit classique, nous avons donc appris que la majorité des mobil homes Siblu appartiennent à des propriétaires. Notre logement était du coup ultra personnalisé avec une décoration très spéciale (ça se voit pas sur la photo, je n’ai justement pas pensé à prendre de photos des endroits très…décorés lol) et j’avoue que j’ai eu un peu de mal sur le coup même si ce n’est pas le plus important. Mais en vacances j’aime me retrouver en terrain neutre.

Côté situation, il faut impérativement une voiture pour pouvoir aller à la plage du centre ville ou dans les alentours. Le fameux zoo (que j’ai visité à titre perso il y a une dizaine d’années) est à 5 minutes. Nous ne l’avons pas refait car le but était cette semaine là de profiter de la mer et de la piscine. Du repos quoi.

On arrive du coup au sujet qui fâche un peu. Je sais c’est probablement normal dans les gros campings mais alors là aussi deux grands bassins et une pataugeoire…dans laquelle nous sommes restés quasiment tout le temps. Je n’avais jamais vu autant de monde agglutiné dans une piscine. Impossible de nager ni même de s’amuser tellement les gens étaient les uns sur les autres.

Malgré ces quelques déconvenues de mon côté (et une gastro violente pour le chéri qui a bien gâché les vacances), fiston s’est éclaté, a découvert le mini club avec des activités et des animatrices géniales, a dansé devant les soirées organisées par l’équipe, a gouté avec plaisirs les bons hamburgers du snack…bref si je le laissait écrire il donnerait 5/5 je pense :d. Mais vu qu’il sait pas encore écrire ah ah.

Mon bilan du camping

Bon après ces 4 étés au camping j’y vois des points positifs et négatifs.

Points positifs
  • Le prix. Pour être transparente à 100%, j’aime désormais le camping mais si je pouvais j’alternerais avec des clubs de vacances qui possèdent un extérieur. Mais pour regarder les prix à chaque fois, on est plus sur le même budget, du moins dans le type de logement qu’on aime. Parce que des camping très (trop !?) chers, j’en vois un paquet pour les prestations proposées.
  • La liberté. Avoir son emplacement, son petit extérieur. Surtout jusqu’à cet été où nous n’avions pas d’extérieur à notre domicile c’était un argument très précieux.
  • Les repas. Pouvoir gérer ce qu’on veut manger et quand.
  • Les activités et spectacles qui en général sont quand même pas mal même si de base nous n’y allons jamais. Mais je vois qu’en grandissant fiston devient comme moi enfant et nous demande de plus en plus à y assister, ce sera désormais avec plaisir. Et je suis sûre que Ptitdeuz adorera ensuite.
Points négatifs
  • Le monde. Le petit camping familial, c’est mon truc, le moyen passe encore, mais le trop grand avec du monde partout c’est trop. Je m’en suis rendue compte encore + cette année…les prochaines fois il me faut la possibilité d’avoir du calme. Genre un club vacances avec maisonnettes à la montagne où fiston pourra s’éclater au club tandis que nous pourrons être au moins un peu + au calme. Ou une villa perdue en provence, j’en rêve :p. Bon là encore j’ai déjà regardé, et les prix…bref.
  • Les repas. La vaisselle, établir des menus, avoir les mêmes « problématiques » que dans l’année avec un qui veut manger ça, l’autre ça. Je me souviens des clubs vacances avec mes grands parents étant petite, le buffet que j’adorais, ma grand-mère ravie de se reposer complètement. Je rêve au minimum d’une demi pension un jour :s.

Je pense que, les enfants grandissant, nos vacances vont évoluer avec le temps. J’ai des envies de leur faire découvrir les villes de mon enfance, les randonnées de ma chère Savoie, tout en gardant les instants d’amusement qui leur sont chers. Et à titre perso je veux un peu de calmeeeeeeeee !!!! Attention je ne me plains pas c’est déjà merveilleux de pouvoir passer de beaux moments ensemble, où que ce soit…

Et vous généralement comment passez vous vos vacances ? dans l’idéal que feriez vous et où iriez vous ? je prends toutes les inspirations pour l’année prochaine !

Maman en Chantier

12 commentaires sur « Le camping pour les vacances en famille »

  1. Mon homme n’est jamais parti en vacances, moi, tout le temps et partout en France. L’usine de mon père (une grande et célèbre usine) a un bon CE donc on est parti en camping, en maisonnette, en pension complète, à la mer, à la montagne……bref, on en a bien profité !!!!
    Comme le CE de mon homme est trop nul et que j’en n’ai pas, on part en fonction de promo, Airbnb, voyage privé et autres sites,…..
    On part souvent sur l’île d’Oléron car j’y ai emmené mon homme et il a trop kiffé !
    Donc maintenant, on regarde le budget avant de partir ! Il y a des coins hyper chers !!!!!!!

    Aimé par 1 personne

      1. Avec mes parents, nous allions toujours au nord de l’île car l’usine avait des Mobil home dans un camping. Nous connaissons toute l’île et la côte jusqu’à la Rochelle.
        Mon endroit favori : le fort de Brouage sur le continent !
        Le top à faire avec les loulous : la plage à marée basse côte Atlantique car c’est de la riche et plein de poissons et crabes restent prisonniers de flaques et ils peuvent les observer !
        J’aurais pu être guide touristique !!!!

        Aimé par 1 personne

  2. Contente de ton retour sur le blog. Alors pour moi les vraies vacances c’était en club VVF, devenu Belambra depuis. Seule avec 5 enfants et mes bons de vacances c’était intéressant même en demi pension. Mais ils ont grandi et adieu les bons CAF du coup fini les vacances en famille. Ma fille avec son chéri a connu le camping municipal de l’Espiguette au Grau du roi, c’est comme ça que je l’ai connu aussi.

    Aimé par 1 personne

  3. Suite : Donc j’ai commencé par louer une caravane mais pas habituée au camping, les années suivantes c’est un bungalow que je louais, de 2013 à 2020. Maintenant je vis au Grau du roi !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s