Publié dans Vie de maman en construction

30 ans : bon anniversaire Le Rire Médecin !!!

Déjà 30 ans pour cette magnifique association que je représente cette année en tant qu’ambassadrice sur les réseaux sociaux. 30 ans de rires, d’émotion, d’enfants accompagnés, de solidarité. A cette occasion Le Rire Médecin met en place de nombreux évènements mais c’est aussi l’occasion de partager la vision de la fondatrice, Caroline Simonds, sur cette belle aventure.

Crédit photo : Géraldine Aresteanu
Crédit photo : Géraldine Aresteanu

Déjà 30 ans de Rire Médecin, quel regard portez vous sur le chemin parcouru ?

30 ans…c’était un peu comme escalader l’Everest sans savoir que c’est l’Everest. Le chemin a été progressif, tout s’est fait très naturellement. Nous sommes passés de 10 comédiens à 20, de 20 à 30 et ainsi de suite sans vraiment s’en rendre compte, idem pour les nouveaux programmes dans différents endroits. Certains chefs de service étaient très demandeurs et nous étions également volontaires pour accroitre notre présence, notamment dans certains secteurs comme celui de la réanimation. L’alliance entre l’imagination de nos membres, nos envies et les besoins du terrain ont permis de développer l’association petit à petit. Il y a encore beaucoup de territoires à explorer, d’idées à mettre en œuvre sans toutefois avoir de trop grandes ambitions. Notre souhait est vraiment de maintenir la qualité de ce que nous proposons tout en gérant les fonds disponibles. Le Rire Médecin n’est pas en compétition avec d’autres associations similaires, nous sommes finalement toujours plutôt en compétition avec nous-mêmes, pour faire toujours mieux.

Crédit photo : Géraldine Aresteanu

Beaucoup d’enfants ayant bénéficié du passage des clowns sont maintenant adultes, suivez-vous les parcours de certains d’entre eux ?

Bien sûr, un exemple me vient à l’esprit, celui d’Amélie que j’ai connu quand elle avait 15 ans. Elle attendait une greffe de rein. Elle a maintenant 42 ans, un enfant, elle a fait partie du conseil d’administration pendant 20 ans. Je la revois régulièrement, ces relations au long terme sont magnifiques. Je me souviens encore lui avoir fait la girafe quand elle avait 15 ans et à nouveau il y a 6 ans quand elle a été greffée à nouveau…
Il y a aussi cette américaine que nous avons connu vers ses 6 ans et qui est repartie aux Etats-Unis une fois guérie. Elle était à l’époque atteinte d’une leucémie et à son retour en France à 20 ans elle a tenu à nous revoir moi et son médecin, elle a participé à certaines actions de l’association, a obtenu son doctorat.
Nous avons souvent des nouvelles, des petits mots sur Facebook ou autres. Après ce n’est pas quelque chose qu’on cherche, ce n’est pas le but. Le bonheur c’est de voir les enfants quitter l’hôpital, si ensuite adultes il cherchent à renouer une relation c’est évidemment avec plaisir.

L’image du clown semble indémodable même à l’heure du tout numérique et des réseaux sociaux, qu’est ce qui lui donne un tel pouvoir ?

Le clown c’est le fou du village. C’est celui qui est en dessous de tout le monde, qui ne juge pas. Il faut beaucoup de finesse pour avoir l’air si crétin. Paradoxalement ce qui est touchant chez le clown c’est qu’il est toujours « moins ». Moins beau, moins doué, mais très authentique. Il ose ce que les autres n’osent pas faire ni dire. Il dépasse les limites à notre place, détourne les interdits et en tant qu’enfants, assister à ça c’est un grand plaisir qu’on ne peut pas retrouver juste en surfant sur le net. De plus c’est un jeu, un échange avec l’enfant qui instaure de lui-même une relation. Le clown laisse l’enfant venir à lui sans le brusquer.

Comment voyez vous l’avenir de l’association ? Des projets ?

Notre conseil d’administration est actuellement très varié, très riche grâce à ses différents profils, notamment des personnes qui viennent du théâtre public, des médecins, de l’édition pour enfants, mais aussi du monde de l’entreprise, c’est une grande chance pour avancer. Les décisions sont prises suite à de vrais échanges constructifs, c’est un processus harmonieux. Cette association m’a toujours semblé plus grande que moi et je sais désormais que les bases sont saines et perdureront plus tard même sans moi. L’innovation est très importante dans notre démarche, explorer de nouveaux terrains est toujours enrichissant. Par exemple pourquoi pas développer un projet pour intervenir auprès des enfants malentendants et malvoyants pour les aider à optimiser leur capacité d’expression ? Egalement au niveau des différents autismes, ou des enfants polyhandicapés qui ne sont pas nécessairement hospitalisés. Le clown est capable de pousser des murs, d’accompagner tous les enfants.

Si vous aussi vous voulez faire partie de cette belle aventure, n’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’association. Don ponctuel, don régulier, achat de produits dont une partie des bénéfices est reversée à l’association, tout est important ;).

Maman en chantier

Un commentaire sur « 30 ans : bon anniversaire Le Rire Médecin !!! »

  1. Quelle bonne idée de faire rire, pas seulement dans les hôpitaux, tout le monde a besoin de rire, maintenant plus que jamais. J’ai eu la chance de faire le clown au théâtre dans notre petite troupe, j’aurais tant aimé continuer…
    Un clown peut tout faire, il sera toujours aimé

    J'aime

Répondre à provencale84 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s