Publié dans Grossesse, Vie de maman en construction

La contraception quand on ne veut plus d’enfants

La contraception reste un sujet compliqué tout au long de la vie, on évolue sur le sujet, aussi bien mentalement que physiquement. Actuellement je découvre une nouvelle période de doute dans ce labyrinthe de méthodes…et je suis paumée.

Mon passif

Ma sexualité concrète a commencé à 15 ans (et ma puberté à 9 pour vous resituer le truc). J’ai été un peu informée par ma mère mais surtout j’étais très curieuse sur le sujet 🙃. Donc avant même de me lancer dans cette aventure, j’ai beaucoup lu, comparé. Hors de question de faire n’importe quoi. Finalement je suis allé au planning familial où l’on m’a prescrit une pilule. A l’époque j’étais la copine moralisatrice qui gueulait sur ses amies quand elles ne se protégeaient pas (et à raison bien sûr mais c’était mal vu). Rappelons évidemment qu’il y a le risque de grossesse non désirée mais bien sûr toutes les maladies transmissibles, mais ce n’est pas le sujet ici.

Clairement à l’époque ça n’a pas changé grand chose de prendre la pilule (niveau hormones je veux dire) ni sur mon mental ni sur mon physique. J’étais déjà une ado en surpoids légèrement déprimée faut dire 😅. Je t’ai vu toi qui viens de penser « ben ça a pas changé » !

Dans les périodes de relations peu sérieuses (je suis restée en couple de 16 ans à 19 ans avec la même personne donc je crois pouvoir dire que c’était sérieux lol) je couplais préservatif, spermicides et pilule. La nana flippée quoi, surtout que, comme je vous l’ai déjà dis ici, j’avais pour projet de ne jamais avoir d’enfants (spoil : le projet a foiré 🤣). Bref pilule en continue sans soucis de 15 ans à 27 ans, ça avait même eu le mérite de m’enlever mes grosses douleurs prémenstruelles. Et vu mon flip je n’avais même pas besoin de rappel pour prendre la pilule, mon cerveau était réglé comme une horloge.

Puis…il y a eu cette envie si soudaine et violente de devenir maman. L’attente que chéri soit prêt blablabla et donc arrêt de la pilule. Et reprise après mon accouchement. Sans vrai problème là non plus. Puis l’envie du deuxième et la peur un peu irrationnelle que ça ne fonctionne pas, du coup arrêt de la pilule plus de 9 mois avant de commencer les essais et reprise du préservatif. Même si, je dois l’avouer, je ne suis pas fan…pour pas mal de raisons, mais passons.

Et maintenant ?

Je reprends la même pilule depuis maintenant 5 mois et ça se passe bien. Oui mais voilà mon cerveau ça fait bien longtemps qu’il n’est plus aussi bien réglé pour me rappeler de prendre la pilule. Alors j’ai fait comme beaucoup j’ai mis un rappel sur mon téléphone…sauf que très souvent, quand ça sonne je suis en train de changer Ptitdeuz, ou de préparer à manger, ou de calmer une colère. J’éteins alors en me jurant de la prendre dans 5 min. Ce qui m’a valu plusieurs oublis (voir anecdote à la fin de l’article)…et les fluctuations du cycle qui vont avec.

Entre mes deux enfants ce n’était pas un vrai soucis. Même si ce n’était pas « programmé », tomber enceinte n’aurait pas été un drame, donc j’ai eu tendance à devenir « cool » là-dessus.

Sauf que je ne suis plus cool du tout là-dessus voyez-vous 😅. Je n’en veux plus, c’est clair, net et précis. Nous sommes au complet, pas de discussion à avoir là-dessus et on est d’accord tous les deux. Du coup j’ai tendance à flipper…souvent. Je sais qu’aucune contraception n’est fiable à 100% (à part l’abstinence mais désolée non merci 🙃) alors je me pose énormément de questions.

La pilule

L’option la plus vraisemblable est que je vais continuer le statut quo. Mais comme beaucoup je vous avoue que j’aurais bien aimé arrêter de me foutre des trucs dans le corps (et de prendre le risque de l’oubli de trop)….Même si soyons honnêtes avec tout ce qu’il y a dans notre air, notre nourriture…mais justement si j’avais pu ne pas en rajouter.

Stérilet / implant

C’est strictement personnel mais impossible. Je ne supporte pas d’avoir quelque chose en moi c’est hyper psychologique je sais mais c’est ainsi. Je n’ai jamais mis de tampons pour cette raison et ai abandonné la cup pour la même, pour ça aussi que je n’ai pas de piercing et que j’enlève mes boucles d’oreilles chaque soir… puis mes deux copines tombées enceinte sous stérilet m’ont encore moins aidé 🤣 (vous me direz y’a celle aussi sous pilule et celle donc le préservatif a pété deux fois pour deux grossesses, m’enfin au bout d’un moment on peut pas prendre en compte toutes les histoires sinon on s’en sort pas lol).

Les méthodes d’observation de son corps

Le style « Ogino » et compagnie n’est pas pour moi non plus. Alors oui je sais il y a des appareils, des appli, des calculs précis de température, des trucs modernes. Si j’arrête la pilule ce n’est pas pour passer ma vie à penser à tout ça. Je me connais ça durerais 3 jours au mieux.

Ligature des trompes / vasectomie

Quelque part ça aurait été la meilleure solution…la ligature. Enfin un truc définitif quoi. Sauf que là encore (ouai je suis chiante hein?)je n’en ai pas du tout envie. C’est quand même un acte très fort, que j’admire car ça montre une volonté forte (ou un ras le bol très fort, aussi 😅). Mais je me connais, mon idée de ma féminité, faussée quelque part car heureusement qu’on est pas femme que pour avoir des enfants 🙃, en prendrais un coup. Comme les hommes par rapport à la vasectomie quoi…certes ils sont beaucoup critiqués pour, en majorité, ne pas vouloir y avoir recours. Je ne me vois pas leur jeter la pierre étant donné que j’ai le même genre de réflexion pour moi-même.

Par ailleurs, j’ai dans un coin de ma tête ce souvenir de mon « moi » il y a encore 11 ans qui jurait ne jamais avoir d’enfants, et je peux vous dire que j’en étais vraiment persuadée. Et finalement le « moi » d’il y a 5 ans et 2 ans, complètement obsessionnel dans son désir d’enfants. Alors je me dis…et si dans 5 ans ou + je me réveille avec un désir dingue d’un petit dernier (bien que là au moment précis où j’écris je ne veux même pas en entendre parler lol même si j’aime mes fils plus que tout) ?? Et le chéri si un jour il y a un déclic aussi et qu’on se regarde en se disant « on a fait une connerie »? C’est le genre de situation où il faut être sûr de soi à 100%. Et à part quand j’ai voulu mes enfants, je n’ai jamais été sûre de rien dans ma vie. La vie est trop instable, changeante, pour que je prenne une telle décision.

Vous comprendrez évidemment en ce sens que je n’imposerai également pas une vasectomie au chéri pour les mêmes raisons.

L’anecdote pourrie

Dans le genre bien pourrie…cet article était déjà écrit depuis au moins 3 semaines. Mardi mon rappel pilule sonne, je prends ma plaquette…qui m’indique que celle du lundi n’a pas été prise. Il est 21h, je suis seule avec les enfants et le chéri sur le chemin du retour. Ni une ni deux je l’appelle pour qu’il me prenne la pilule du lendemain, pilule que la pharmacienne (à paris donc pas à côté de chez nous) n’accepte de lui délivrer qu’après m’avoir eu au téléphone et posé plein de questions. J’anticipe la question…oui il y avait raison de s’inquiéter vu qu’il y avait eu un rapport…Bref on en a rigolé mais pour moi la pilule du lendemain c’est vraiment le dernier recours qui ne doit en aucun cas devenir systématique. Le problème étant que je l’oublie bien trop souvent. Morale de l’histoire : le chéri a perdu quasiment 2h de sa soirée mais s’est acheté une glace sur le passage.

So what ?

Il y a peut-être d’autres méthodes et d’ailleurs n’hésitez pas à les partager en commentaire je suis très curieuse de tout ça. Je sais que je suis un peu chiante car je trouve un défaut à chaque méthode mais j’avoue avoir beaucoup de mal à situer le risque le « moins pire ».

Mais je pense que pour ma situation, malgré les hormones et la peur de l’oubli (enfin depuis le dernier je me mets 3 rappels 😄) la pilule va rester ma « copine/ennemie » pour un peu de temps encore. Et si un jour la pilule pour homme se mettait vraiment en place, je suis sûre que le chéri serait prêt à essayer. Pour l’instant elle ne m’apporte aucun inconvénient notable si ce n’est la peur de l’oubli, mais et dans 5…10 ans ??

Et vous quelle contraception et votre rapport à tout ça ??

Maman en Chantier

20 commentaires sur « La contraception quand on ne veut plus d’enfants »

  1. C’est un sujet qui me parle beaucoup. Je ne suis pas maman mais la contraception, malheureusement ou non, fait partie des sujets que l’on doit discuter avec son compagnon dès que nous commençons à avoir une sexualité. Je ne suis pas encore maman (ni en couple d’ailleurs ^^) mais je sais que cette question je me la poserais encore et encore. La pilule je ne suis pas fan mais je pense que de tous les moyens de contraception c’est le moins « pire » même si s’injecter des trucs dans le corps je ne suis pas partisane. Ralala ce sont des questions compliquées et malheureusement il n’y a pas de réponse parfaite 🤷🏼‍♀️

    Aimé par 1 personne

  2. Après deux enfants j’ai repris la pillule qq mois mais franchement trop de saut d’humeurs , plus de cycle, de libido, plus envie d’hormones j’ai arrêté et du coup préservatif c’est sur que c’est un peu un inconvénient sur le coup mais franchement je préfère que prendre la pillule , et il en existe des extra fin 😁

    Aimé par 1 personne

    1. En soit je suis complètement dans le même état d’esprit que toi.. et finalement à un moment donné j’en arriverai sûrement à ça mais depuis mon 2e accouchement j’ai quelques soucis qui font que même les extra-fins me font très mal… mais bon normalement ça va s’arranger

      J'aime

      1. Oui j’avoue moi aussi un peu après d’un coup la mes cycles sont redevenus régulier donc je suis un peu et si ça craque je pense que j’aviserai du coup en fonction de où j’en suis !

        Aimé par 1 personne

  3. Dans un contexte particulier, j’ai pris l’implant que j’ai fait retirer assez rapidement car 1/je n’ai pas eu l’effet désiré : j’ai eu mes règles et comble du comble, je les ai eu régulièrement alors qu’avant je les avais 3-4 fois par an (je sais c’est pas normal ! Mes copines me detestaient pour ça !!). 2/ avec mon traitement pour ma thyroïde, c’était trop la galère!
    Donc j’ai fait retiré l’implant.
    Je ne veux pas d’autre bébé et je n’utilise pas de contraception depuis 4 ans…….. Je ne sais pas si c’est ma volonté ou ma maladie (vu qu’il y a des effets multiples et variés) qui fait que ça fonctionne !!!
    La thyroïde régule aussi ma libido et vu que mon taux n’est jamais stable, ma libido est le plus souvent aux abonnées absentes ! Je te cache pas que ça aide beaucoup beaucoup pour ne pas tomber enceinte !!!!

    Aimé par 1 personne

      1. C’est clair !!!
        Je trouve que je vis bien sans contraception et je ne fais pas plus attention que ça.
        Même si mon homme veut un autre bébé, pour moi c’est non ! Il ne se rend pas compte des risques liés à ma maladie ! Pour lui, je prends un traitement donc je suis guérie donc y a pas de risque !
        C’est un peu tendu sur ce sujet ET pour le moment, c’est moi qui gagne !!!

        Aimé par 1 personne

  4. Pour ma part après la naissance de mon fils noé âgé de 6 ans, j’ai opté pour l’implant et mis à part que je suis complètement déréglée, tout se passe très bien et mon corps le supporte très bien. Après 3 grossesses sous pillule dont 1 déni. Je ne voulais plus prendre la pilule.

    Aimé par 1 personne

  5. Aucun mode de contraception n’est idéal. Je te rejoins sur les méthodes définitives, je suis très réservée, car divorce, décès, maladie, il peut se passer tant de choses dans une vie… Et l’envie d’avoir un enfant peut revenir.
    Pour moi je trouve que la méthode la plus sûre reste le préservatif. Je n’ai jamais vécu de craquage, par contre si cela te fait mal c’est sans doute un pb de lubrification ? en post-partum c’est un désagrément courant.. Sans doute peux-tu demander à ta sage-femme un petit traitement local (il existe des probiotiques vaginaux) et il ne faut pas hésiter à utiliser des lubrifiants, même en traitement quotidien, comme tu mettrais ta crème hydratante 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait d’accord pour le définitif…en fait souvent je pense qu’on « ose » pas envisager qu’un jour on voudra peut être un autre enfant avec quelqun…perso je suis très amoureuse et me voit passer ma vie avec mon chéri mais on ne sait jamais de quoi demain sera fait…
      Et oui pour les désagréments j’en ai parlé à ma gynéco et apparemment avec l’accouchement cet endroit s’est apparemment modifié 😅 du coup on a dit qu’on voyait ce qu’on pourrait faire la prochaine fois

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s