Publié dans Grossesse, Vie de maman en construction

Le syndrome du ventre vide

Pas de conseils dans cet article, pas de recherches médicales sur ce syndrome bien connu de bon nombre de femmes. Juste le ressenti d’une maman qui ne servira plus jamais d’appartement.

Pour fiston, ce syndrome avait été très fort, violent. Une semaine après mon accouchement, je me souviens que nous déjeunions à table avec le chéri et qu’en m’asseyant, mon ventre avec cogné contre la table. Là, je me suis rendue compte qu’aucun coup ne suivait ce choc. Combien de fois pourtant, pendant ma grossesse, fiston avait tapé lorsque je me cognais contre la table ? Dès que mon bidon touchait quelque chose il réagissait. Cette absence de réponse à ce moment là m’a fait comprendre brutalement que, non, il n’y avait plus personne là dedans. Je le savais pourtant, mais je crois que mon corps et une partie de mon cerveau ne voulaient pas encore l’accepter.

Pendant des mois on caresse son ventre, consciemment ou pas. On prend des habitude, des postures. Et d’un coup tout revient à la normal. Ou presque. En général c’est moins bien qu’avant grossesse, notre ventre est totalement différent et pourtant il n’abrite plus personne. Quelque part j’étais contente de retrouver mon corps. De l’autre, je n’avais plus personne à couver, à soigner. Prendre soin de moi, j’ai toujours eu du mal, à part pendant mes deux grossesses…

Sauf que pour fiston, je savais que je serais à nouveau enceinte à jour. J’attendais d’ailleurs ce moment autant que je le redoutais, sachant qu’après, je n’aurais plus cet « espoir » que ça recommence. Et le moment est venu. Et ? Ben ça va. Je n’ai jamais eu cette « prise de conscience » violente. Tellement heureuse que Ptitdeuz soit là avec moi que mon bidon ne me manque pas vraiment même si j’ai une pointe de nostalgie.

Pourtant, quand j’ai le malheur d’y penser, je reconnais une vraie difficulté à me dire que c’est fini, que mon ventre ne fera plus de soubresauts et qu’il n’y aura bientôt plus de nouveau né à la maison. Que je ne revivrai plus tous ces moments : la découverte de la grossesse, l’annonce, les symptômes, les échographies, les coups, l’attente à l’approche de l’accouchement. Non, ils ne seront pas 3. C’est une page à tourner, à accepter.

Maman en Chantier

13 commentaires sur « Le syndrome du ventre vide »

  1. Si c’est juste un peu de nostalgie alors ça va. Mais il est certain que ce n’est pas une période facile 😦 Enceinte du troisième pour encore trois mois, je ne sais pas encore comment me positionner. Quelque chose me dit que je/on doit décider, maintenant, si c’est le dernier ou pas. Mais on ne sait pas, on n’en a pas encore vraiment parlé, mais ce serait important pour moi. Vais-je souffrir plus si je laisse la porte ouverte à un quatrième enfant et que finalement, ça ne se fait pas ? N’est-il pas plus raisonnable que partir du principe que ce sera le dernier ? Comment dois-je vivre ma grossesse dans un flou pareil ?

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui c’est très difficile d’autant + qu’il y a toujours plein de paramètres dans l’équation…perso je préfère me dire que c’est fini et si un jour le chéri change d’avis…ce qui est sûr c’est qu’actuellement je suis d’accord avec lui sincèrement. Mais comme toutes les étapes dans la vie, le côté « telle ou telle chose n’arrivera plus » me fait toujours un peu de mal…

      Aimé par 2 personnes

  2. C’est vrai que c’est une drôle de période, les premiers mois ! Mais pour ma part, j’ai vécu mes grossesse avec tellement d’angoisse que ce n’était pas vraiment de la nostalgie, juste le constat que c’était différent. Par contre ce qui est sur c’est qu’aujourd’hui j’ai très envie qu’il y ait un petit 3e chez nous (et ouf à priori Monsieur est d’accord) pas pour tout de suite, ça aussi c’est sur mais je crois que je ne sentirais ma famille complète qu’avec 3 petites têtes brunes 😊

    Aimé par 2 personnes

    1. Tu as raison ça dépend totalement du contexte aussi. Même si la deuxième grossesse a été + difficile ça reste deux grossesses de rêve sans vrai soucis donc j’ai forcément une nostalgie de ce côté là. Et clairement du côté du chéri c’est niet (et c’était clair depuis le début) donc je préfère me dire que c’est fini dans tous les cas.

      Aimé par 1 personne

  3. C’est vrai que je n’avais jamais entendu parler de ça, comme quoi des fois je ne me pose pas toutes les questions 😀 moi le jour où je suis avec quelqu’un j’espère qu’il voudra autant d’enfants que moi car sinon ça me posera problème et je serai forcément déçue ^^ et ça oui c’est un problème 😂 Gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s