Publié dans Ptitdeuz

On a testé pour vous…l’allongement du congé paternité

Le titre de cet article est peut-être un peu racoleur mais au final c’est un vrai sujet. Notre situation actuelle est assez rare avec un papa qui reste à la maison près de 2 mois après la naissance de bébé, posant la question de la durée du « vrai » congé paternité…

Et même là parfois pour manger chaud il faut être imaginatif :p

Je vous pose le décor. En fait le chéri devait se faire opérer d’une jambe assez rapidement, notamment parce qu’il a besoin d’une bonne condition physique dans son boulot et que ses ligaments ne tenaient plus. Donc dans tous les cas il fallait faire ça dans l’année, mais il avait de choix de la date. Il a donc décidé de se faire opérer quelques semaines avant la date du terme afin de ne plus avoir de plâtre au moment de la naissance. Ce n’est donc pas un « congé paternité » au sens de la loi, mais cela nous met dans une situation quand même bien rare étant donné que les pères disposent actuellement d’un congé de 11 jours après la naissance d’un enfant.

De mon point de vue

Pour fiston, le chéri avait posé des congés et déjà il avait dû rester près de 3 semaines à la maison, ce qui était bien supérieur à la moyenne. Là, le plâtre a été difficile à vivre pendant la fin de ma grossesse car lors de ces 5 semaines il ne pouvait donc quasiment rien faire et moi je n’arrivais quasi plus à me déplacer donc je peux vous dire qu’on était beaux tous les deux pour gérer fiston et la maison lol.

Au final, le plâtre lui a été retiré la veille du terme donc terminée l’angoisse de vivre l’arrivée de Ptitdeuz avec la plâtre du chéri. Et depuis, nous sommes donc tous les deux à la maison, et ce jusque mi-janvier, voire davantage vu que la rééducation prend du temps donc il risque d’être prolongé. Et comme vous vous en doutez c’est un sacré confort. Le matin il emmène le grand à l’école pendant que je continue à me reposer avec le petit, on se relaye dans la journée pour les biberons et le change (comme la nuit finalement…). Je n’ai pas à aller seule aux rendez-vous médicaux, je ne suis pas seule au quotidien. ça change beaucoup de choses. Lorsque le chéri part en courses je profite de mes tête-à-tête avec Ptitdeuz.

Cette présence a d’ailleurs beaucoup rassuré l’équipe médicale qui était très attentive (voire un peu trop) à mon suivi post-accouchement vu mes antécédents de dépression post partum. Bon sauf que clairement elle n’était pas du tout apparue pour des raisons de fatigue ni à cette période mais bon, je comprends.

De son point de vue

Même si il avoue être probablement plus sollicité et fatigué que si il allait au boulot, il me confie être très heureux de cette décision. Lui aussi est conscient que c’est notre dernier enfant, le dernier nouveau né, et il en profite à fond. Du peau à peau, de longs moment d’observation les yeux dans les yeux, des biberons, des couches…et la possibilité aussi de profiter de fiston davantage (parce que là aussi on nous dit sans cesse qu’il faut continuer à garder du temps pour le grand, mais on est seule à la maison je pense clairement que c’est très compliqué…). Il a l’impression de pouvoir plus facilement trouver sa place dans cette configuration à 4 que si il devait déjà aller au boulot. Bon, faut dire que le chéri est très actif de base au sein de la maison en temps normal (je ne fais quasiment jamais le ménage par exemple, on a une répartition des tâches très naturelle alors qu’on a jamais vraiment abordé le sujet..mais lui il aime faire le ménage pour se vider la tête et ne sait pas cuisiner donc chacun gère selon ses compétences :D).

Le bilan

Bon même si il reste encore quelques semaines de présence à la maison, évidemment que je peux déjà dresser un bilan…plus que positif et qui nous prouve encore (même si je pense qu’il n’y avait pas réellement besoin :P) que le congé paternité a vraiment besoin d’être allongé. Certes c’est déjà mieux qu’il y a 50 ans hein, mais l’évolution de la parentalité passe aussi par-là. Car c’est quand même difficile de demander aux parents de prendre soin de leurs enfants, de prendre soin d’eux-mêmes, de ne pas être trop fatigués, de tout gérer avec efficacité si de l’autre côté rien n’est fait pour leur permettre de prendre un bon départ.

Car clairement, ne pas laisser les mamans seules à la maison dès le départ, leur permettre de ne pas voir dans l’arrivée de bébé que de la fatigue et des obligations, c’est à long terme un bénéfice de santé et mental. Ce qui passe pour un « caprice » aux yeux de certains est nécessaire pour l’épanouissement, et l’épanouissement conditionne tellement de choses au final. Certains pays sont très avancés sur le sujet et proposent un congé paternité bien supérieur au nôtre mais il y a a aussi pire, tout ne se fera pas en un jour, les mentalités de la population comme des gouvernement (et surtout des entreprises !!!) doivent évoluer. Oui, un Papa a le droit de vouloir paterner, de kiffer passer du temps avec un nouveau-né, et pas juste pour « aider la maman ». Beaucoup d’hommes aimeraient avoir plus de temps pour leurs enfants…

Je pense donc clairement que, comme pour le congé maternité (qui, selon moi, devrait être plus long pour celles qui le souhaitent), le congé paternité devrait être plus long et surtout avec une rémunération équivalente au salaire habituelle. Parce que c’est bien gentil de parler de congé parental quand on se plaint que le congé de base soit trop court, mais malheureusement, se priver d’un salaire, et souvent le plus élevé quand il s’agit de l’homme (c’est pas moi qui invente hein, les hommes ont encore en majorité le salaire le plus élevé dans le couple…), est souvent impossible, ce qui est notre cas.

En tout cas ici on profite, en espérant que les avancées sociétales des prochaines années puissent permettre à de nombreux pères de pouvoir jouer un rôle plus important dans les premières semaines de leurs enfants s’ils le souhaitent.

Maman en Chantier

5 commentaires sur « On a testé pour vous…l’allongement du congé paternité »

  1. Merci beaucoup pour ton article. Oui, le congé parental devrait être le même pour les deux parents, avec une paie à 100%, ou même une compensation pour empêcher que ce soit celui qui gagne le plus qui continue à travailler (l’homme). Ici aussi on a testé, pour nos deux enfants, mais de façon un peu détournée en fait (il faudrait vraiment que je fasse un article sur notre expérience). Le premier enfant, né au Royaume-Uni. Je donnais des cours particuliers à domicile et mon mari était chercheur à l’université, sans charge d’enseignement. Il a tout simplement beaucoup moins bossé, c’était bientôt l’été, il a repoussé certains articles à plus tard, n’est allé au boulot qu’un jour par semaine pendant 4 mois. Il a touché son salaire comme d’habitude. Quand tu es chercheur, il y a des périodes où tu bosses comme un cinglé et d’autres où c’est plus calme. Et tu peux travailler de chez toi, dans la mesure du possible. Le deuxième enfant, né en Suède. Moi, comme pour le premier, je ne bossais qu’à temps partiel, quelques heures par semaine. Je n’ai vraiment arrêté de travailler que 5 mois (ce qui peut paraître beaucoup depuis la France, mais en Suède tu es considérée comme une mauvaise mère), puis j’ai repris les quelques cours que j’avais. Mon mari était (est) toujours chercheur et, pour étendre la durée de son contrat de travail, n’a pas d’autre choix que de se poser en congé paternité. Sur le papier, il est en congé et ne touche que 80% de son salaire ; dans la réalité, il bosse deux jours et demi par semaine, parce qu’il a quand même du boulot. Et nos enfants vont à la crèche trois demi-journées par semaine. Bref en gros, mon mari et moi, on se partage la semaine de travail en deux. On ne roule pas sur l’or mais on gère bien notre argent, pour le moment. Et on profite à fond de nos enfants.

    J'aime

  2. Je trouve ça génial de partager l’arrivée du bébé en couple, en famille. Et partager l’emploi du temps, même la nuit, permet à chacun de se reposer le temps nécessaire. Comme j’aurais aimé ça moi !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s