Publié dans Grossesse, Produits coup de cœur

Se (vous) rassurer lors d’une visite chez Mustela

Voilà quelques semaines j’ai eu la chance d’être invitée pour visiter l’usine Mustela à Epernon (28). Soyons clairs je ne savais pas trop à quoi m’attendre et je me suis dis que ce serait surtout l’occasion de passer une journée sympa en compagnie d’autres parents…mais surtout j’y ai découvert un univers qui m’était jusqu’alors inconnu que je vous conte dans ce looooong roman.

Mon passif avec Mustela

Dès ma première envie de grossesse je lisais les magazines parentaux type Parents, MagicMaman, Famili. Et surtout à cette époque je bossais comme journaliste dans un magazine pro sur l’univers de la famille donc forcément Mustela j’en avais entendu parler, j’avais vu des publicités etc. Donc quand il a été temps de choisir des produits de grossesse (surtout que vous verrez dans un futur article que j’adoooore les produits de grossesse, ce sentiment d’entourer ces 9 mois d’une aura spéciale, oui je suis une victime assez consentante du marketing et je l’assume sans problème) j’ai direct pioché dans la gamme dédiée de Mustela.

Il y a 4 ans on ne parlait pas de Yuka et compagnie, un peu de la compo mais pas autant qu’aujourd’hui (et surtout je ne connaissais pas Instagram donc je n’étais pas bombardée d’idées contradictoires :P). J’ai donc été assidue à l’huile anti vergetures que j’ai couplé avec une autre huile hors de prix d’une marque de luxe que ma mère s’était obstinée à m’offrir. Je vais être sincère, malgré les tartinages matin et soir (voire davantage vers la fin quand j’ai eu des démangeaisons) ça a craqué. En même temps vu ma peau je m’en doutais un peu mais surtout je sais que si la peau doit craquer elle craquera, quoi que vous fassiez. Je reste tout de même persuadée que le fait de masser et d’hydrater limite les dégâts. Puis les vergetures j’aime trop être enceinte pour en avoir quelque chose à faire, c’est un dommage collatéral dont je me préoccuperai ensuite. En parallèle j’avais pris l’huile pour le buste et acheté une crème hydratante pour l’arrivée de bébé.

Quand la composition est devenue le Graal des consommateurs…

Puis la naissance de fiston a quasiment coïncidé avec le début des « scandales » sur les compositions. En quelques mois tout le monde a crié au loup sur un bon nombre de marque en râlant sur le fait qu’on ne regardait pas assez les compo…tout en continuant de ne pas regarder et en laissant ce soin à des applications et des idées reçues. Je ne dis pas ça pour dédouaner Mustela, là je parle en généralité. Moi-même j’ai fais le mouton. J’entendais dire que telle ou telle marque était pas bonne ? ok je changeais. Mes amis voyaient qu’un produit était bio et vegan ? allez hop on achète sans regarder.

Je vais faire un aparté là-dessus que ce soit sur les cosmétiques ou sur la bouffe…oui les appli c’est génial et bien pratique. Mais rappelez-vous que comme tout mouvement censé vous aider à bien choisir, tous ces gens sont des commerciaux, marques comme appli. Si vous voulez passer pour des gens qui ne se font pas avoir il faut le faire jusqu’au bout, pas que dans un sens. Et les enjeux qui découlent de tout ça vont bien au-delà de la simple envie de vous faire bien vivre. Si le monde était aussi altruiste ça se saurait. Bref je sais que c’est relou mais si on veut avoir un produit 100% safe, on prend sa loupe, son ordi pour voir à quoi correspond chaque ingrédient et puis on épluche. Dans le cas contraire si on trouve ça trop fastidieux, on ne vient pas insulter à tour de bras sur les réseaux les marques ET les gens qui utilisent ces produits (quand bien même d’ailleurs je trouve ridicule d’aller faire chier quelqu’un qui utilise tel produit d’ailleurs, chacun fait comme il lui convient…).

Mais évidemment les marques doivent faire avec et suivre le mouvement, il en va de leur survie selon la clientèle qu’ils visent. Mustela a su gérer le mouvement car si vous bippez les produits sur Yuka, ils sont en majorité impeccables. Je ne saurais vous dire si c’était réellement le cas il y a 4 ans vu que je n’utilisais pas d’application mais ce que je sais c’est ce que je vois maintenant. Beaucoup de marques n’ont pas fait ce choix car oui, il y a une clientèle qui ne regarde pas les compo, on est pas tous sur Instagram, les blogs ou les magazines de consommateurs. Et d’ailleurs de mon point de vue, vu toutes les saloperies qu’on se farci depuis des dizaines d’années, calmons nous un peu…y aller petit à petit c’est déjà une bonne chose.

Le jour J

A part la toute petite usine où bosse mon père, je n’ai jamais visité une usine, j’étais assez impressionnée par la taille du domaine, alors qu’on m’a répliqué qu’en fait c’est petit lol. Je précise que nous n’étions pas toutes blogueuses ou Instagrameuses (big up à celles que j’ai aidé à créer leur compte d’ailleurs et qui étaient impressionnées par mon grand nombre d’abonnés alors que je suis un tout petit compte c’était marrant :p), juste des mamans intéressées par des explications. On s’est très bien entendues et je pense que c’est ce que je retiens le plus de cette journée, notamment ma copine de la journée Adelaïde avec laquelle j’ai bien déliré, dommage qu’on habite pas plus près :p.

Nous avons commencé en petits groupes par des ateliers dans les laboratoires : pesée des ingrédients, tests successifs pour vérifier l’absence de substances chimiques, etc. Je crois qu’on a toutes été impressionnées de voir la minutie et le temps que cela demande. Oui de base je fais la consommatrice lambda en me disant « c’est leur boulot hein il ne devrait pas y avoir ceci ou cela ! » mais là de voir ça en vrai, on se rend compte de la difficulté. Evidemment ce qui serait intéressant serait de voir d’autres marques, si elles prennent les choses aussi à cœur ou pas.

Puis l’usine, ça j’ai adoré parce que c’est vraiment impressionnant. Nous on voit notre tube à la maison et on ne se rend pas compte des tonnes qui sont produites. L’hygiène et les consignes de sécurité sont drastiques et c’est tant mieux. Comme des gamines nous regardions ces tubes se remplir, se fermer, être étiquetés, et directement mis dans des cartons direction les points de vente (à savoir qu’évidemment il y a un marché très important à l’international, avec une croissance forte ces dernières années notamment en Australie, aux Etats-Unis, en Algérie…).

La nana qui se mord la lèvre, comme d’hab, c’est moi…tic pourri :p

Les ingrédients ?

Le nerf de la guerre désormais. ça peut paraître évident mais non car il y a quelques années en tant que consommateurs on s’en préoccupait beaucoup moins. L’hydratation, le confort, le prix, tout ça comptait bien plus pour la majorité des gens. Maintenant qu’on prend conscience qu’il est préférable de ne pas mettre de la merde sur sa peau et encore moins sur la peau des enfants, on fait gaffe.

  • Chez Mustela, ils oscillent en moyenne dans les 95% d’ingrédients naturels. C’est très bien mais je vous rappelle juste que c’est bien quand c’est bien fait ! Il y a plein de choses supers dangereuses pour votre santé et votre peau dans la nature. Moi-même qui suis allergique violente aux huiles essentielles, j’ai testé des dizaines de produits bio et à chaque fois je me transforme en Hulk… Pour les produits Mustela ils sélectionnent des ingrédients qui permettront de respecter et hydrater la peau (genre l’avocat qui est présent dans beaucoup de leurs produits ou encore la cire d’abeille).
  • De l’eau purifiée de qualité pharmaceutique. Et oui comme dans tous les soins ils contiennent beaucoup d’eau et je n’y avait jamais pensé…eux ce sont engagé à cette eau pure, mais apparemment certaines marques mettent de l’eau classique dedans, ce qui, avec le calcaire et les saloperies qu’il y a parfois dedans peut être dommageable (et d’ailleurs ça c’est quelque chose que votre appli ne vous montrera jamais…).
  • Quant aux ingrédients d’origine synthétique qui restent, ce sont des produits garantis haute tolérance et qui n’ont pas d’équivalent naturels qui puissent faire le job en toute sécurité. Toutes les formules de Mustela excluent de nombreux ingrédients décriés : parabens, phtalates, huiles essentielles, triclosan… Je rappelle aussi que beaucoup d’ingrédients jugés nocifs ne sont pas interdits en Europe ! Donc c’est bien gentil de râler sur certaines marques mais si les lois ne sont pas là pour nous protéger il faut se douter que ça emmène des dérives inévitables. De même que désormais il est interdit de mettre « sans ceci ou sans cela » si c’est déjà dans les obligations européennes. Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas marqué « sans » qu’il y en a…comprenez ? Chez Mustela ils vont bien plus loin que ce à quoi les réglementations cosmétiques les obligent. Oui c’est un argument de vente, mais c’est aussi ça qui fait qu’on en arrive à ce niveau de qualité.
  • La marque a aussi fait de nombreux efforts concernant les packaging biodégradables, l’utilisation d’électricité a été réduite dans l’usine, etc. Il y aurait beaucoup à dire mais ce n’est pas franchement le thème de mon blog.

Mon futur avec Mustela

Cette visite n’était pas un partenariat, juste une visite. Je reste quelqu’un de très critique et prudent. Je sais qu’il y a des argumentaires commerciaux partout mais vraiment j’ai été ravie de rencontrer une équipe accessible, qui répond à toutes les questions, qui ne cherche pas à se défendre à tout prix (par exemple mon fils n’a jamais supporté AUCUN liniment, même fait maison. Et celui de Mustela n’y a pas fait exception, je leur ai dit. Quand c’est comme ça c’est que le produit ne convient pas, que ce soit d’une marque ou d’une autre. ça reste de l’eau de chaux donc même maison si on supporte pas ça, on peut faire toutes les recettes qu’on veut…).

En tout cas j’ai été impressionnée par l’énergie déployée pour contrôler à fond les produits, quitte à avoir régulièrement des pertes en cas de doute. Et à rassurer les consommateurs, les informer efficacement surtout car le téléphone arabe c’est bien mais ça déforme :-). Vous le comprenez j’ai été convaincue même si je reste toujours sur mes gardes comme beaucoup d’entre nous. Je reste journaliste de formation et j’aime me renseigner à côté, me faire mes propres idées.

En tout cas il est clair que je vais y revenir pour cette seconde grossesse et surtout à l’arrivée de Ptitdeuz qui a déjà un beau petit stock dans sa future commode. Et côté hydratation je pense aussi utiliser pour moi, ça sera sûrement plus hydratant sur la durée que ce que je mets actuellement.

La nana avec le sourire en mode groupie devant le directeur quoi…jsuis pas crédible

Les nouveaux produits

Cela fait déjà un moment que les gammes pour peaux atopiques et peaux sensibles sont sorties mais en septembre une petite nouveauté contre les vergetures va bien me plaire vu que je serai encore enceinte (et surtout qu’il faut les masser aussi après l’accouchement), mais surtout, mon petit doigt me dit que la marque va répondre encore plus aux attentes des consommateurs en matière de naturalité, petits comme grands 😉

Après cet article beaucoooooooup trop long mais nécessaire car je ne voulais rien négliger, je vous invite à me poser des questions si je n’ai pas répondu à toutes vos interrogations, ça permettra d’aller éventuellement plus loin en commentaires.

Et vous votre histoire avec Mustela ? Ou bien être vous accro à d’autres marques ? (vous pouvez le dire hein j’en utilise d’autres aussi ;)).

Maman en Chantier

Petite anecdote : début de grossesse lors de la visite du coup j’ai fais un gros malaise j’étais toute blanche j’ai cru que j’allais vomir dans le laboratoire immaculé (de quoi bien se rappeler de moi chez Mustela). J’osais rien dire vu qu’il y avait une nana plus enceinte que moi mais finalement ça s’est vu apparemment j’était toute blanche :p. Donc les filles présentes qui passeront par là, la chieuse c’était moi !!!

2 commentaires sur « Se (vous) rassurer lors d’une visite chez Mustela »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s