Publié dans Grossesse

Le test de grossesse, ces montagnes russes

Autant lors de ma première grossesse, c’était clair, limpide, pas d’histoire à raconter ou presque. Mais alors là…

Bon je n’étonnerais aucune des personnes qui me connaissent en disant que c’était grandement voulu. J’avais calculé mes cycles, je savais quel était le premier jour de mes règles, d’autant que je suis réglée comme une horloge (hormis en période de fort stress, merci Noël 2018…).

Donc le premier jour présumé de mes règles, je sors le test…Un test dit « précoce » qui soit disant peut détecter tant de jours avant. J’ai beau savoir que ce type de test n’avait pas fonctionné il y a 4 ans ben j’y suis retourné, quelle c****. L’impatience est un vilain défaut, et j’ai plein de défauts 😛

Bref, je fais le test, mais en le reposant je vois que j’ai perdu un peu de sang. Elles arrivent, pile à l’heure comme d’habitude. Je suis un peu tristoune mais bon rien de grave. Franchement, je sais qu’ensuite j’ai regardé le test en me disant « toute façon c’est mort » mais j’aurai toujours le doute de savoir si j’ai vraiment bien regardé. Dans mon esprit cette petite perte de sang sonnait le glas de ce cycle. Dans ma tête j’étais déjà repartie pour un tour, et vas-y que je prends un verre de vin le soir même et que je préviens chéri que j’ai mes règles.

SAUF QUE

En fait les règles ne viennent pas. Et j’ai même un peu envie de vomir. Je dois faire une soirée, où je vais picoler. Donc pour être sûre et pas me poser de question, je refais un test, mais cette fois le basique. Pas d’électronique, celui avec les barres, le vétéran. Je regarde le test très tôt, trop tôt, encore cette foutue impatience. Un peu déçue je le repose, mais le reregarde avant de le jeter. Mais c’est pas une ligne là ? Elle est faible, minuscule, mais elle est là. Je file à la pharmacie demander un avis (vu mon côté obsessionnel j’en viens presque à me dire que, si ça se trouve, j’imagine cette ligne pour avoir un espoir). Vu que j’ai fait le test en soirée elle me conseille d’en refaire un le lendemain matin. Et là…la ligne est encore plus claire. Je te dis pas la confusion dans la tête, les questions que je me pose tout ça tout ça.

Le vrai test

Je file donc au labo, seul moyen d’être sûre, ça tombe bien je suis de fermeture à la boutique donc j’ai le temps. Fiston et son papa sont dans la famille en Bretagne pour 3 jours…je sais que je vais recevoir les résultats dans l’après midi sur ma boîte mail. Je ne vous dis même pas, je ne tenais pas en place, je vérifiais sans cesse que mon téléphone captait bien. Mais quand je reçois les résultats j’ai du mal à comprendre. Il y a un taux mais aucune correspondance (genre à tel taux vous êtes à tant de semaines, comme j’avais eu la première fois), juste un terme médical abstrait suivi du mot positif. Alors oui dans les faits j’ai compris, mais j’appelle quand même le labo, je sais pas j’ai encore peur que mon envie trop forte me fasse imaginer des trucs, je me dis que c’est tôt, que ça serait fou. Je raccroche et je souris toute seule comme une conne dans la boutique, ma petite larme à l’œil, mais mes collègues masculins présents sont trop occupés à parler foot pour remarquer et tant mieux. Même si j’ai appris que l’un d’entre eux avait un peu capté le truc avant même que j’achète un test mais j’en parlerai dans l’article sur mes signes précoces de grossesse…

Bref, une découverte plutôt mouvementée pour mon petit cœur qui annonçait finalement bien mon état d’esprit pour la suite : je suis décidément plus stressée pour cette grossesse que pour la première.

Maman en Chantier

Les enseignements

  • Ne pas faire le test trop tôt car le test peut être négatif alors qu’on est bien enceinte. Après on est quand même une majorité à être trop impatientes quand c’est prévu, attendu…
  • Les faux-positif sont rares, les faux-négatifs moins selon la date du test.
  • Prendre un test basique, c’est souvent + sûr, même si, quand ça marche, ceux qui indiquent « enceinte » et le nombre de semaines aide à réaliser. Puis les basiques sont moins chers si on est du genre à en faire plusieurs à chaque fois :s.
  • Idéalement, le faire avec les premières urines du matin (glam je sais) mais bon souvent difficile d’attendre et surtout cette histoire prouve que ça ne garanti pas à coup sûr un résultat hyper clair.

2 commentaires sur « Le test de grossesse, ces montagnes russes »

Répondre à Charlotte - Enfance Joyeuse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s