Publié dans Vie de maman en construction

Tout ce que les séries m’ont appris

A la base, cet article ne devait concerner que la série Dawson, mais en fait je me rend compte que plusieurs séries, aussi culcul qu’elles soient, m’ont appris des trucs, des vrais, qu’on peut ressortir après (contrairement aux fractions tu vois).

Dawson et la culture cinématographique

Je sais, on a l’image d’un mec qui chiale comme un con en regardant l’amour de sa vie se barrer avec son meilleur pote. Oui ! mais pas que. Si vous avez lu mon article sur la régression vous savez que quand j’aime un truc que je fais un lavage de cerveau, un vrai. Et j’aimais la série Dawson, j’ai pas honte de le dire (en même temps vu le succès j’étais pas la seule, si vous voyez ce que je sous-entend :p). J’ai donc vu toutes les saisons…je sais pas combien de fois, je ne saurais pas dire.

Toujours est-il que dans cette série, le héros Dawson est un fan de cinéma, et les références au cinéma américain des années 70 à 90 sont omniprésentes. C’est lui qui m’a donné envie de voir Le Lauréat pour la première fois, Un été 42 ou encore Psychose. Je peux vous promettre qu’il m’arrive très fréquemment de savoir citer tel réalisateur ou tel film (de sortir ma science quoi) parce que je me suis faite ce lavage de cerveau à 14 ans. Et encore maintenant je suis choquée que le chéri ne veuille pas voir Psychose parce que c’est en noir et blanc et que « c’est chiant »…mais je le forcerai un jour, pour sa santé culturelle.

Dawson et la culture littéraire

Et oui, si les personnages sont hyper doués en ciné là-dedans (voir trop pour être crédibles), ils sont aussi super doués en littérature. Je me suis d’ailleurs demandé quand ils avaient trouvé le temps de lire tout ça vu les péripéties incessantes…

Toujours est-il que c’est le personnage de Joey qui m’a donné l’envie de lire Les Hauts de Hurlevent et qui justement m’a appris l’existence des sœurs Brontë ou d’Anaïs Nin. C’est aussi comme ça que j’ai réellement connu Keats et aussi que j’ai demandé l’attrape-cœur à la bibliothèque (Salinger CQFD).

Les Frères Scott/ Dawson, Buffy et les autres et…la culture musicale

Étrangement les séries pour ado sont souvent de vraies playlist éclectiques et pas forcément de l’époque de tournage. Je pense que c’est sûrement dû au fait que les réalisateurs donnent beaucoup d’eux-mêmes dans les personnages et donc, tout naturellement, intègrent leur playlist d’adolescence.

C’est donc grâce à Dawson que j’ai connu les Prentenders ou encore Lucy Killick (avec sa version de Coffee and Cigarettes). Et que dire des chansons des Frères Scott qui ont marqué mon adolescence comme celles de Radiohead, The Cure, Led Zeppelin, REM ou encore U2. Et je ne vais pas vous abreuver d’autres exemples mais on retrouve le même genre de découverte dans Grey’s Anatomy ou Gossip Girl.

L’effet curiosité

Ce que je veux montrer, ce n’est pas que ces séries sont plus intelligentes qu’elles n’en ont l’air (parce que pour certaines je n’en suis pas convaincue à 100% et surtout parce que justement je les regardais pour le bien-être qu’elles m’apportaient) mais qu’elles permettent aux jeunes qui les regardent de s’ouvrir à des choses qu’ils ne connaîtraient pas.

Alors oui REM ou The Cure je connaissais de nom mais je n’aurais jamais eu la curiosité de voir ce qu’ils faisaient d’autre sans ça, disons d’aller outre le simple fait de connaître le nom. Pareil pour les auteurs américains. J’ai eu l’envie, au-delà de connaitre le titre, de les lire, et de lire d’autres ouvrages de ces écrivains. Ce que je n’aurais pas découvert à l’école vu que ce ne sont pas des œuvres au programme. Et ça me va parfaitement parce que je suis une fana de culture. Il m’arrive très souvent de lire un livre, d’écouter quelque chose ou de manger un plat juste pour savoir (oui, je sais le goût qu’à la baleine faisandée et c’est pas mon plus beau souvenir…). Le principe de connaître et, en gros, d’avoir une légitimité pour en parler. Là-dessus je suis une grande dévoreuse de culture…Oui oui même ado je faisais autre chose que regarder des séries :p.

Au delà de la culture

Quand nos grands-parents étaient enfant, la télé arrivait tout juste. Pour nos parents, il y avait 2-3 programmes réguliers. Pour ma part, j’ai surtout connu les feuilletons de l’été enfant, puis les séries ont vraiment émergé quand j’étais ado. Mais il n’y avait pas la prolifération qu’on a actuellement, on avait pas un choix de dingue ni de Netflix. Il y avait en gros les fans de Friends, ceux de Mac Gyver, Madame est Servie, et plus tard Dawson & Co et Buffy. Moi j’aimais les séries qui racontaient la vie de gens de mon âge qui souffraient plus que moi et avaient des vies trop compliquées (ça devait me rassurer je suppose). Elles m’ont accompagnées dans des moments difficiles où les personnages devenaient presque des potes…Alors rien que pour l’effet pansement, je dis OUI ! Et la culture, c’est un +.

Allez dites moi tout, vous regardiez quoi vous ado ? Et ça a laissé quoi dans votre culture ou votre manière de voir la vie ?

Maman en Chantier

4 commentaires sur « Tout ce que les séries m’ont appris »

  1. Pour moi, séries américaines à fond!!!! Friends, Buffy, urgences, Beverly Hills,………et toujours maintenant, je suis encore un paquet de séries !!!! J’ai découvert aussi plein de choses : musique, littérature, cuisine, mode,….
    Et les séries ça rapproche!! Mes copines de fac fans de séries c’est comme ça que notre amitié est née car on regardait les mêmes séries !!! Avec mon homme, des soirées cocooning devant une série qu’on aime! Avec notre Doudou, tous collés les uns aux autres, devant une série comique ou des épisodes de dessins animés !
    Quand j’étais étudiante, j’ai fait un remplacement comme prof dans un CFA et une de mes classes devait travailler sur les Etats Unis et j’avais des élèves peu cultivés (bon pour diverses raisons)! Pour devoir, ils ont eu une liste de séries à regarder……ouais je suis trop cool comme prof mais c’était le seul moyen qu’ils apprennent des choses sur la vie aux Etats Unis !! Les cours d’après, ils posaient plein plein dedans questions !! Le top quoi!

    Aimé par 1 personne

  2. Tu me donnerais presque envie de me remettre les saisons de Beverly Hills, Buffy (j’ai moins accroché avec Dawson mais je devrai peut être retenter, 20 ans plus tard ^^). En tout cas ce sont de jolies références qu’ils nous donnent, pas sure que les TV réalité actuelles donnent les mêmes bases 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s