Publié dans Vie de maman en construction

De la puissance du « je t’aime »

Une petite discussion avec mon chéri et me voilà à me poser une question un peu complexe à laquelle nous n’aurons probablement pas de réponse. Tous les deux n’avons quasiment jamais entendu de « je t’aime » enfant. Pas que nous n’étions pas aimés mais nos parents sont pudiques, et puis je ne sais pas, dans ma famille ça ne se disait pas. Alors que nous on le clame à tout bout de champ. Quel impact sur le futur de fiston ? 

IMG_20180828_000324_447

Question d’époque ?

Je ne sais pas quel seront vos retours mais en parlant avec mes amis de ce sujet, quasiment aucun n’a entendu de « je t’aime » dans son enfance, ou à de très rares exceptions. Pour ma part je vous mens, j’en ai quand même entendu quelques uns de mon Papa. En Turquie on est plus tactiles et on exprime davantage ses sentiments. Alors de temps en temps mon père me disait « je t’aime ma fille ». Je lui ai toujours répondu « moi aussi », moi je n’ai jamais réussi à le sortir verbalement à un membre de ma famille. De nombreux psychanalystes ont en effet observé qu’en deux générations nous étions passé d’une pudeur extrême à une avalanche de mots doux.

Quant à ma mère…elle a tué l’oiseau dans l’œuf de ce côté là. J’ai 7 ans environ, je lui écris une carte de fête des mères avec un « je t’aime », toute fière de mes premiers ébauches d’écriture. Elle ouvre et rigole. C’est tout. ça n’a l’air de rien mais ça m’a profondément blessé, même si elle a probablement été juste maladroite. Je sais qu’elle ne l’a jamais entendu de mes grands-parents alors elle ne devait pas être habituée…pourtant je sais qu’elle peut le dire (ou du moins l’écrire), j’ai retrouvé des lettres que elle et mon père s’envoyaient avant de vivre ensemble, à base de « je t’aime » et de « I Love You » (vu qu’ils communiquaient en anglais). Mais moi, je ne l’ai jamais entendu, du moins pas après 4 ans car je n’en ai aucun souvenir. 

Si ça m’a manqué ? ce que l’on ne connait pas ne nous manque pas consciemment. Mais ça a conditionné beaucoup de choses sur ma relation avec ma mère. Elle qui a énormément de mal à exprimer ses sentiments, j’ai de fait toujours pensé qu’elle m’aimait moins. Pas juste à cause de cette phrase hein, c’est un tout. Un mec qui bat sa femme peut toujours lui dire qu’il l’aime, ça sera un mot vide de sens. Mais malgré nos violentes disputes à mon adolescence, je pense qu’un seul « je t’aime » sérieux un jour serait resté dans un coin de ma tête comme une preuve. Sauf que là, les seules expressions de sentiments venant d’elle ont toujours été ponctués de rires gênés, de moqueries ou d’engueulades…

Du côté de mon chéri, ils sont également très pudiques. Peut-être sa mère lui a-t-elle dit une ou deux fois dans l’enfance. Je sais en tout cas que malgré son immense fierté son père lui a dit une fois, de manière très solennelle, très grave. Pour moi ce sont de très beaux « je t’aime » car ils sont réfléchis, dis avec beaucoup d’importance, comme une sorte de testament. Ils veulent dire « quoi qu’il arrive, tu seras dans mon cœur, même si je ne redis jamais cette phrase ».

livre-Je-taimerai-toujours-quoi-quil-arrive

Et nous ?

Ben nous, je ne saurais vous dire pourquoi, mais cette phrase fait partie de notre vocabulaire malgré ce « non-apprentissage ». Ado, je pleurais direct quand un personnage de série disait ça. J’ai pleuré à chaque première fois qu’un petit ami m’a dit ça, enfin discrétos hein. Et j’ai pleuré quand le fiston me l’a dit pour la première fois avec sa petite bouille (d’ailleurs je manque de chialer à chaque fois lol). Pour autant, je refuse de le forcer à dire « je t’aime » comme je l’ai parfois entendu au parc. C’est comme les bisous…on vous force vous à faire un bisou à la dame dans la rue ???

On croit que le dire souvent enlève la portée des mots. Et pourquoi donc ? C’est pas parce que je dis à mon fils que je l’aime 3 fois dans la journée que je ne le dis pas avec autant de conviction. Quant à mon chéri, je lui dis plus rarement mais toujours avec autant de force. Juste comme ça, quand j’en ressens le besoin. Lui ne me le dit quasi jamais, ce n’est pas grave, je le sais autrement. Mais mon fils…je sais qu’il le sait aussi autrement mais je veux qu’il connaisse la beauté et la force de cette phrase. 

Et vous ?

ça m’intéresserait de connaître votre rapport à la phrase « je t’aime », que ce soit avec vos enfants, votre compagnon ou encore vos proches. Attention je ne dis pas que ne pas le dire est une horreur, que c’st indigne, que ça fera des monstres comme moi (lol) blablabla. Chacun fait comme il veut/peut avec son propre vécu, ses habitudes et ses envies.

En écrivant cet article j’ai vu pas mal de rapport de psy qui disent aussi que trop le dire pourrait induire l’enfant en erreur, car en lui disant trop on indique que notre amour est soumis à son propre amour. Là je capte pas trop le truc. J’ai envie de le dire, mais si mon fils ne me répond jamais pas grave, c’est ainsi. Donc si je te dis que je suis fière de toi ça implique dans mon esprit que tu me le dise en retour ? mouai pas convaincue.

D’autres disent qu’en ne le disant pas l’enfant perd de la confiance en lui…Je comprend pas trop pourquoi non plus. Si les actes suivent, pas besoin de se forcer à dire une phrase qui ne nous convient pas, bref comme toujours les uns et les autres jugent….les uns et les autres. 

Je me demande juste à quel point cette phrase non dite peut avoir influencé mes relations avec mes proches, et à quel point cette phrase dite peut influencer le ressenti de mon fiston. Evidemment il y a tout autour, la tendresse, le fait de prendre soin des gens qui est encore plus important. 

On verra bien plus tard, mais en attendant, je les aime tous tant…

Maman en Chantier

Ps : évidemment, il y a d’autres phrases dans le genre que je n’ai jamais entendues enfant et qui me semblent si importante du style « je suis très fière de toi », ou des petites attentions…Quand fiston est parti 4 jours seuls avec son père en Vendée je lui ai glissé un petit mot avec une photo de nous deux, apparemment ça lui a énormément plu.

22 commentaires sur « De la puissance du « je t’aime » »

  1. Personnellement, je n’ai eu que très peu de « je t’aime » de la part de mes parents, du moins j’en n’ai pas de souvenirs…
    Avec l’Amoureux on se le dit quotidiennement que ce soit par sms ou le soir avant de se coucher. J’en ai besoin, ça me rassure, et me conforte dans notre couple.
    Concernant Elias, on le luit dit quand on le couche, et je lui dis plusieurs fois dans la journée en faisant des câlins.

    Aimé par 1 personne

  2. Cest vrai que maintenant que tu en parle jai pas de souvenir ou mes parents me le diser et ce le diser. nous on le dit souvent mais plus au coucher ou quand on ce quitte pour la journee. pareil pour le cheri

    Aimé par 1 personne

  3. Mes parents me l’ont dit souvent et pourtant je doute que ce soit réellement le cas. Mon enfance a été un cauchemar. Pour moi ce mot est comme sali de son sens maintenant. Je ne le dit presque pas à mes enfants. J’exprime mes sentiments plus en détails: je suis fière de toi, j’ai beaucoup d’affection pour toi, tu es un petit garçon parfois exceptionnel

    J'aime

  4. Je pense que poser des mots est important, dire « je t’aime » a beaucoup de sens pour moi. Peut-être car je l’ai énormément entendu petite? Aujourd’hui je le recherche d’ailleurs encore beaucoup auprès de mes proches. J’ai besoin de l’entendre. Peut-être en suis je même dépendante? Dans tous les cas, mes parents ne l’ont pas beaucoup (voir jamais) entendu de la bouche de leurs propres parents et pourtant j’ai baigné dedans depuis ma plus tendre enfance. L’envie de ne pas reproduire le même schèma très certainement… Comme quoi les mots (prononcés ou non) ont un sacré impact…

    J'aime

    1. Je pense que chacun réagit différemment. Certains y attachent une énorme importance parce qu’ils l’ont beaucoup entendu, d’autres au contraire comme moi parce qu’ils l’ont peu entendu. Mais en effet, je pense que même si on veut parfois dire le contraire, tout ça a un impact fort

      J'aime

  5. Je suis bien d’accord avec toi ! Un je t’aime, c’est tellement puissant … j’en ai eu quelques uns mais clairement, ce sont des phrases qui ne se disaient pas effectivement chez nous non plus. Aujourd’hui pas un jour ne passe sans que je ne le dise à mes enfants ! Je me demande même des fois si ce n’est pas trop et si ça ne dévalorise pas la parole ! Mais peu importe, je dis ce que je ressens et je crois que c’est un bon exemple pour eux !

    J'aime

  6. J’aurais pu écrire cet article. J’aurais aimé entendre ces mots enfants. .Autant te dire que tout comme vous, ces mots font partis de notre langage et encore plus depuis que nous sommes parents. Des bises

    Aimé par 1 personne

  7. On se le dit tout le temps avec mon mari, avec les enfants et avec mes parents.
    mes parents le disent tout le temps du coup c’est naturel et vu que j’ai adoré cette manière de faire j’ai reproduit. Même le chien a ses je t’aime du coup 🙂

    J'aime

  8. Un super article ! Enfant je n’ai pas eu de « je t’aime » ou très peu et ça m’a manqué énormément je le sais maintenant.
    Mais je n’ai pas reproduit le schéma avec mes enfants, on se le dit très souvent, je trouve ça important.
    Bises

    Aimé par 1 personne

  9. La petite attention toute mignonne pour ton fils en Vendée !! Je trouve ça trop choupi !!! 😍 Pour la petite histoire moi non plus mes parents ne m’ont jamais dit je t’aime, nous ne sommes pas proches physiquement car pas de câlin non plus. Les marques d’affection sont plutôt rares tout comme la phrase « je suis fière de toi »… Je trouve ça dommage car de temps en temps se sentir aimé et en confiance peut débloquer une relation, par exemple si l’on a un problème on n’ose pas les voir et de fait on garde tout pour nous.
    Je ne suis pas encore maman mais si un jour je le deviens je ne sais pas si je dirai « je t’aime » souvent à mes enfants. Je pense que ça serait comme mon conjoint : de temps en temps quand j’en aurai envie et que ça voudra sortir mais dans tous les cas cela sera sincère. Après dire « je t’aime » sans aucune preuve ni acte derrière ne prouve rien, ce sont juste des paroles mais si la sincérité y est alors là oui c’est grandiose !

    J'aime

  10. Chez moi non plus on ne le dit jamais. Je ne sais pas si c’est une question de génération comme tu le dis, je pense que c’est plus une question de pudeur chez moi. En tout cas même si on ne se le dit pas, ça se voit quand même dans notre façon d’agir au quotidien et c’est ça qui compte le plus 🙂

    Aimé par 1 personne

  11. A mes yeux le « je t’aime » est aussi important à dire qu’a entendre. L’entendre permet de prendre confiance, de se sentir aimé. Le dire permet d’apprendre à témoigner de l’amour. Toute mon enfance j’ai été inondée de mots d’amour, alors je ne me qualifierais pas de personne parfaite, mais du coup chez moi aujourd’hui on se témoigne notre amour sans arrêt.
    Cependant je ne forcerais pas ma fille à faire des bisous ou à dire « je t’aime », car l’intérêt est que ça vienne d’elle!

    Aimé par 1 personne

    1. c’est ça ! ça m’horripile de voir des gens forcer leurs enfants à faire des bisous à tout va… quelle valeur ? ça doit sortir du cœur c’est tout. mais je pense aussi que c’est important de leur apprendre qu’ils ont le droit de dire « je t’aime » ou « je t’aime pas ». que ce ne soit pas tabou ou intimidant.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s